fraren

Comment gagner sur le forex avec un petit capital?

Plus d'informations
il y a 11 mois 1 semaine #7 par shltrade
shltrade a créé le sujet : Comment gagner sur le forex avec un petit capital?
Que peut-on faire si on a qu'un petit capital mais qu'on veut quand même trader sur les marchés financiers? Prendre de la marge, c'est-à-dire tout simplement emprunter du capital, ce qui permet de prendre des positions importantes, vite et avec des coûts modérés, même avec un capital limité.

Traiter avec de la marge sur le marché du Forex est mesuré en "lots", qui est en fait le montant minimum d'une transaction, de la même manière qu'on ne peut pas acheter tous les produits en unités, mais en groupes de quelques unités, comme les œufs par exemple, c'est la même chose en Forex.

Par exemple, si vous pensez que l'Euro va s'apprécier face au dollar, vous achetez un lot de 100'000 unités d'Euros avec une marge de 1% et vous attendez la hausse du taux de change. Si vous avez acheté ce lot de 100'000 unités à un prix de 1.50 USD pou un Euro, vous aurez donc 100'000 Euros, qui valent 150'000 USD.

Si vous avez une marge de 1%, il vous suffit de 1'500 USD pour ouvrir ce trade (150'000 USD * 1%). Si vous avez eu raison et que le prix monte à 1.5100, vous pouvez fermer cette position avec un gain de 1'000 USD. En revanche, si vous vous trompez et que le cours baisse à 1.4900, vous perdez 1'000 USD.

Les brokers ont des politiques différentes concernant la marge autorisée pour trader. Certains autorisent une marge pouvant aller jusqu'à 100 (1%), 200 (0.5%) ou même 400 (0.25%), c'est-à-dire la possibilité de traiter avec 1'000 dollars des lots de 100'000, 200'00 ou 400'000 USD. Dans le cas d'une marge de 100, si le cours de change va dans la direction du trade à la hauteur de 1%, le trader double son capital, soit obtient un gain de 100% (un gain de 1% * 100 = 100%). Dans l'autre sens, si le cours de change va de 1% dans le sens opposé à celui désiré par le trader, celui-ci perd la totalité de son capital (une perte de 1% * 100 = 100%).

L'appel de marge ("Margin call")

Comme on peut s'en rendre compte dans l'exemple précédent, prendre du levier est une arme à double tranchant: on peut d'un côté gagner énormément d'argent très vite, ou bien tout perdre très vite. Pour éviter de perdre de l'argent, les brokers sont donc obligés de prendre un "coussin de sécurité", et ils fermeront les positions de leurs clients suffisamment tôt pour que ceux-ci ne perdent pas plus d'argent que ce qu'ils en ont sur leur compte et ce, même dans un environnement très volatil. C'est appel au client l'avertissant de la fermeture de la position est appelé un appel de marge. Pour éviter de voir votre broker fermer une position perdante trop tôt, il faut soit rajouter de l'argent sur le compte soit vendre une partie de la position, ce qui aura pour effet de limiter le levier de la position.

Le levier est souvent exprimé sous forme de ratio, tel que 100:1 ou 200:1.

Il est évident qu’un trader se doit de connaître avant de commencer à trader quelle est la politique de son broker dans le domaine.

Sachez également que de nombreux brokers demandent une marge plus importante pendant le week-end, pour minimiser le risque, qui augment pendant la longue fermeture du marché de fin de semaine.

De toute façon, l’essentiel est de comprendre que le levier implique une prise risque qui augmente proportionnellement avec son ampleur. De manière générale, il faut éviter de prendre trop de levier, faute de se voir perdre son capital très rapidement.

L'intérêt à payer

Prendre de la marge équivaut à prendre un crédit. Par conséquent, laisser une position ouverte après la fin de la journée encourt des frais de crédit, que l'on peut s'économiser en coupant la position avant la fin de la journée, qui est à une heure différente selon le marché sur lequel on traite, mais en général à 17:00.

Dans la mesure où chaque transaction implique la vente d'une devise pour financer l'achat d'une autre, les intérêts du rollover, c'est-à-dire la conservation d'une position après la clôture des marchés, implique le paiement d'un taux d'intérêt journalier. Bien entendu, l'intérêt est payé sur la devise qui est empruntée, et reçu sur la devise achetée. Si quelqu'un achète une devise avec un taux d'intérêts plus àlevé que celui sur la devise vendue, la différence nette entre les deux sera positive et le client gagnera un revenu sur la transaction, indépendamment du comportement à la hausse ou à la baisse de la devise achetée. On appelle ce genre de transactions un "carry trade", et ces 20 dernières années, elles ont surtout été pratiquées sur la base du Yen japonais, qui avait un taux d'intérêt très faible. Depuis la crise financière et la baisse du taux d'intérêts sur l'USD, les "carry trade" sont effectués sur la base de l'USD, comme devise vendue.

Précisons pur être précis que les taux sont ajustés au cas par cas, en fonction de la taille du client, de son levier, du taux en vigueur, etc...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 1.199 secondes

FXTM free1000

 wallstreet forex